Publié le 12/07/2022

Suivre une formation professionnelle semble un défi de taille pour les apprenants. Leur âge et le contexte professionnel compliquent l’assimilation de nouvelles compétences. Heureusement, une bonne pédagogie suffit à surmonter ces difficultés. Le choix d’une démarche éducative adaptée incombe alors au formateur. Découvrez les différentes méthodes pédagogiques et choisissez l’outil en mesure d’améliorer votre pédagogie dans le cadre de votre formation professionnelle.

Qu’est-ce que la pédagogie dans une formation professionnelle ?

Science de l’éducation, la pédagogie est l’art de transmettre des connaissances en vue d’une bonne compréhension de l’audience. Elle s’applique aussi bien à la formation initiale qu’à la formation professionnelle.

Définition de la pédagogie

La pédagogie se rapproche d’une méthode scientifique destinée à transmettre un savoir dans un domaine précis. L’approche s’appuie sur la progression et le rationnel. Elle encourage l’étude, l’analyse et l’adaptation. Elle consiste à partager des connaissances à travers des cours. Sa démarche dépend du nombre de profils, des ressources disponibles, de la personnalité du formateur…

La pédagogie de la formation professionnelle répond à des objectifs spécifiques : le renforcement de capacité, la montée en compétence, la reconversion professionnelle… Elle passe par l’usage d’outils pédagogiques spécifiques comme des outils e-learning, des outils audio, des vidéos, des images/infographies utilisés en guise de support de présentation.

Quand utiliser la pédagogie de la formation professionnelle ?

La pédagogie de la formation professionnelle intervient dans tous les secteurs d’activité : économie, finance, sociale… En dehors de ses objectifs pédagogiques, l’approche vise des enjeux professionnels : rentabilisation des investissements, amélioration de la productivité, optimisation des parcours d’apprentissage.

Elle se compose de 3 éléments incontournables :

  • Le temps de formation ;
  • Le lieu de formation ;
  • L’action de formation.

 

La pédagogie de la formation professionnelle implique la mise en place d’une approche stratégique pour aboutir à un résultat sur le long terme.

Quelles sont les différentes méthodes pédagogiques ?

Les méthodes et outils pédagogiques de la formation se scindent en plusieurs catégories.

Qu’est-ce qu’une méthode pédagogique ?

La méthode pédagogique consiste en un courant au service de l’éducation. Elle comporte un ensemble de pratiques cohérentes visant des finalités éducatives. La méthode pédagogique désigne également une activité de développement des capacités des apprenants à travers un apprentissage sérieux, organisé et adapté. Elle sert d’instrument pédagogique pour remplir des objectifs de la formation.

En résumé, la méthode pédagogique consiste en un moyen de développement de l’apprentissage en vue de répondre aux objectifs fixés par l’entreprise en quête de formation. Les formateurs disposent d’une pluralité de méthodes pédagogiques.

La méthode expositive, magistrale ou transmissive

La méthode expositive qualifie le formateur de savant et l’apprenant d’ignorant. Celui-ci doit alors mobiliser ses efforts pour assimiler les formations.

Le formateur est un acteur majeur placé au centre du cercle de formation. Il détient le pouvoir de la transmission des connaissances. La démarche prime l’exposé en tant qu’outil pédagogique.

La méthode impose des contrôles d’évaluation des apprenants. Elle encourage la récompense à la compréhension et la punition à l’incompréhension.

La méthode active ou méthode de découverte

La méthode active porte un regard neuf sur la formation. Elle estime que la connaissance se construit. Elle démarre par l’action qui engage ensuite la réflexion.

La méthode admet deux facteurs d’acquisition de connaissances. Dans le premier cas, l’apprenant est attiré par la « motivation intrinsèque pour l’apprentissage ». En d’autres termes, il s’aventure dans le chemin de la formation pour sa propre satisfaction et de son plein gré. Dans le second cas, l’apprenant s’investit dans l’apprentissage à la suite d’une entente coopérative.

Les jeux de rôles, les projets de groupe, l’étude de cas et les simulations appartiennent à la méthode active.

La méthode affirmative

La méthode affirmative est fondée sur l’exposé. Elle incite le formateur à présenter chaque étape afin de faciliter la compréhension. Chaque parcours est expliqué pour une meilleure assimilation. Les apprenants, de leurs côtés, reproduisent les faits et gestes des formateurs.

La méthode implique trois variables :

  • La structure ;
  • La clarté ;
  • L’illustration.

Les éléments contribuent à la compréhension et à la mémorisation. C’est pourquoi la méthode affirmative est très prisée dans les travaux dirigés.

La méthode interrogative ou méthode maïeutique

La méthode interrogative est fondée sur 3 principes :

  • La connaissance d’une méthode, d’un concept ou d’un procédé qui ne peut être acquis sans compréhension ;
  • L’interrogation du formateur : le détenteur du savoir ;
  • L’acquisition de nouvelles connaissances par la réponse aux questions du formateur.

La méthode prise le questionnement, principal outil d’enseignement. Elle encourage également le feed-back des apprenants. Ils atteignent la connaissance par la liaison des éléments à leur disposition. La méthode attribue un rôle actif à l’apprenant et un rôle passif au formateur.

La méthode expérientielle

La méthode expérientielle ou méthode expérimentale part du principe que l’expérimentation et les erreurs sont les clés de la connaissance. Un apprenant doit apprendre, essayer, essuyer des erreurs et recommencer.

Le rôle du formateur se limite à l’intervention. Sa mission est de mettre l’apprenant sur la bonne voie et de lui fournir les bonnes astuces. Il n’est plus en position de dominer.

La méthode expérientielle exige un effort de préparation. Le formateur expérimente bien avant d’enseigner.

La méthode démonstrative

La méthode démonstrative promeut l’apprentissage par la pratique. Elle s’appuie sur les exercices. Dans cette démarche, le formateur expose l’exercice et le décompose en plusieurs procédures. Il explique les points essentiels de chaque étape.

Le formateur incite ensuite les apprenants à répéter l’opération. Il reste à leur disposition pour les corrections et les explications supplémentaires.

Par ailleurs, la méthode nécessite l’usage d’outils pédagogiques à disposition des participants sur le lieu de la formation et sur le lieu de travail.

La méthode applicative

La méthode applicative prône les études de cas, les jeux de rôles, les exercices et les simulations.

Le formateur explique le travail à l’oral. Puis, il livre des fascicules, des tableaux récapitulatifs ou des documents explicatifs. Les ressources permettront aux apprenants de se retrouver, de réviser et de s’y repérer à tout moment. Tout au long de la formation, le formateur veille à la participation de tout le monde.

Au terme de l’application, il examine le résultat et corrige les erreurs. La démarche s’achève sur une synthèse des points essentiels.

La méthode heuristique

La méthode heuristique fait usage du brainstorming et du scénario catastrophe en guise de méthode d’application.

Le brainstorming traduit l’expression et le travail de groupe. Le formateur attire l’attention sur le sujet à travailler. Il laisse les apprenants réfléchir en groupe. Puis il invite chacun à s’exprimer de façon synthétique. Chaque hypothèse est notée. Arrivent le tri, la suppression des idées hors sujet et le regroupement des idées directives. Le formateur dégage enfin les points à retenir.

Dans le scénario catastrophe, il invite le groupe à imaginer des scénarios de catastrophes dans une situation bien précise. Il demande alors des solutions préventives ou curatives. Il résume enfin les idées qui répondent à la problématique.

Comment choisir son outil pédagogique pour une formation professionnelle performante ?

Parmi les nombreuses possibilités, choisir la bonne méthode pédagogique semble difficile. Ces directives vous aideront dans cette tâche.

Choisir l’outil pédagogique selon le contenu de la formation

Pour choisir la méthode pédagogique, concentrez-vous sur le contenu de votre formation. Examinez le thème de la formation. Puis, déterminez l’objectif du contenu de formation : faire réfléchir ou approfondir un sujet.

Focalisez-vous ensuite sur le contenu de formation. Cette démarche est cruciale, car elle donne une ébauche de réponse à la méthodologie pédagogique à adopter.

Le choix de la méthode s’appuie enfin sur le type de contenu de la formation : un exposé, un cours magistral, un débat, une conférence…

Choisir l’outil pédagogique selon le contexte

Outre le contenu de la formation, le contexte conditionne également le choix de la méthode pédagogique de la formation. Le formateur considère l’environnement dans lequel évoluent ses apprenants. Sont-ils installés dans un cadre propice au partage, à un exposé…

Le formateur s’attarde ensuite sur l’état de chaque participant. Les apprenants, fatigués d’une dure journée de labeur, ne peuvent subir un débat animé. Dans ce cas, il se contentera d’un cours magistral.

Comment garantir l’efficacité de la formation professionnelle ?

Grâce aux méthodes suivantes, la transmission de connaissances sera un jeu d’enfant.

Faire des jeux de rôle

Le jeu de rôle est une manière divertissante d’apprendre. Il consiste à reproduire une scène en s’appuyant sur une situation réelle ou une situation fictive. L’objet du jeu de rôle est d’encourager les participants à anticiper les solutions selon les situations.

Le jeu de rôle leur permet de vivre une situation proche du réel dans le cadre de leur vie professionnelle. Il leur offre l’opportunité d’analyser le contexte et d’agir en conséquence. Il constitue aussi une occasion de trouver les solutions adéquates à chaque problème.

La pratique favorise aussi la mémorisation.

S’instruire par l’expérience

La mémorisation se détériore avec l’âge. Elle fait ainsi défaut aux employés d’un âge avancé. Cependant, l’expérience vécue renforce la mémorisation. Les stagiaires confrontés à une situation réelle peuvent appréhender, évaluer les obstacles et apprendre par l’expérience.

La démarche d’apprentissage par l’expérimentation est à la portée de tous les apprenants, peu importe leur profil. L’approche fondée sur l’action permet de vivre des expériences afin d’en déduire un enseignement. Quand bien même, elle nécessite des apports théoriques complémentaires à la mise en pratique.

 

Partager :
Nouvelles offres, événements, actualités importantes…
Inscrivez-vous à notre Newsletter, et recevez nos nouvelles offres :
Les derniers articles
Ces articles peuvent aussi vous intéresser