Publié le 25/10/2022

Il existe mille et une façons d’apprendre. La méthode pédagogique basique part de la théorie à la mise en pratique. Une approche innovante suggère l’inverse. Il s’agit de la méthode pédagogique expérientielle. Elle s’appuie sur l’expérience avant d’aboutir à l’apprentissage.

photo stagiaires qui pratiquent

Tout savoir sur la méthode expérientielle

 

 

 

Au-delà de la transmission de connaissance, la pédagogie expérientielle sollicite l’engagement du formateur.

illustration projet

Définition de la méthode expérientielle

 

D’après Daniel Faulx et Cédric Danse (des auteurs), le transfert de connaissance requiert l’apprentissage par l’effet combiné de l’action et de la réflexion sur l’action. La méthode expérientielle soutient cette théorie. Elle se définit comme des procédures de construction des compétences à partir d’expériences directes.

Le formateur occupe une place prépondérante dans le cycle d’apprentissage. L’animateur fait vivre aux apprenants une expérience qui impactera leurs dimensions affective, physique, cognitive et comportementale. L’expérience conduit à la compréhension.

Les composants de la méthode expérientielle

 

D’après Daniel Faulx et Cédric Danse (des auteurs), le transfert de connaissance requiert l’apprentissage par l’effet combiné de l’action et de la réflexion sur l’action. La méthode expérientielle soutient cette théorie. Elle se définit comme des procédures de construction des compétences à partir d’expériences directes.

 

Le formateur occupe une place prépondérante dans le cycle d’apprentissage. L’animateur fait vivre aux apprenants une expérience qui impactera leurs dimensions affective, physique, cognitive et comportementale. L’expérience conduit à la compréhension.

Comment fonctionne la méthode expérientielle ?

La méthode expérientielle obéit à une série de démarches et révèle quelques spécificités.

 

Les démarches de l’apprentissage expérientielle

 

Les démarches se divisent en quatre phases :

  • Lexpérience ;
  • L’observation ;
  • La conceptualisation ;
  • L’expérimentation.

L’expérience s’opère en groupe ou de manière individuelle. Chaque participant tente de la lier à ses expériences antérieures.

Dans la phase d’observation, l’apprenant retient les informations, les émotions et toutes les données susceptibles de le guider vers le bon chemin. Deux astuces facilitent la démarche : l’échange entre les participants et l’écriture (d’un journal de bord).

Dans la troisième phase, l’apprenant relie l’expérience à ses réflexions avant de formuler une hypothèse. La validation de l’hypothèse clôture les démarches.

La réflexion est le moteur des procédures. Elle déchiffre l’expérience et gère les informations.

 

 

La place du formateur dans la méthode expérientielle

 

Le formateur joue un rôle essentiel dans la méthode expérientielle. Outre le transfert de connaissance, il met les apprenants en situation réelle et aménage un environnement propice à l’apprentissage. Il encourage la mise en action. Le formateur incite à l’analyse de l’expérience.

Par ailleurs, construire un savoir requiert quelques méthodes :

  • La reformulation ;
  • L’écoute active ;
  • La distribution de la parole ;
  • L’accompagnement vers le raisonnement.

Le formateur a le devoir d’apporter des explications claires, de fixer des objectifs et d’adapter les expériences au niveau des apprenants.

 

 

 

Les avantages et les inconvénients de la méthode expérientielle

 

Malgré les avantages et inconvénients de la méthode expérientielle (ou intérêts et limites), l’approche conserve son lot d’importances.

 

 

La méthode pédagogique expérientielle est une manière de sensibiliser les apprenants aux valeurs sociales et culturelles, comme la problématique de la pollution, l’importance de la préservation de l’environnement, l’entraide, la solidarité…

L’approche plonge les intervenants dans des situations proches de la réalité. Elle s’adapte à tous les types d’étudiants, allant des écoliers aux universitaires.

Du côté du formateur, l’apprentissage lui attribue le rôle de mentor. Du côté des participants, la méthode combine expérience et engagement social. Elle optimise l’apprentissage. Elle développe une identité de futurs professionnels sensibles aux enjeux qui touchent le monde réel.

La méthode pédagogique expérientielle est incompatible à toutes les disciplines. Pour le formateur, elle nécessite une longue et fastidieuse préparation. L’expérience doit être qualitative pour l’apprenant, il en va de l’efficacité de la formation. Le formateur doit alors réaliser des tests concluants. Il doit aussi anticiper les réflexions et les éventuels comportements des apprenants.

Le nombre de participants conditionne la qualité de la formation, ce qui pose problème dans les sessions composées de plusieurs effectifs.

Application de la méthode expérientielle

 

Dans le cadre d’un projet de réduction des polluants d’un quartier, l’enseignant propose aux élèves d’énumérer les substances toxiques susceptibles de polluer l’air, l’eau et le sol. Il forme des équipes et les invite à comparer leurs résultats et leurs observations. Chaque groupe met en commun leurs ressentis par rapport à la situation.

Les élèves travaillent ensuite sur les moyens efficaces de supprimer les pollutions. Au terme de l’analyse, l’enseignant les invite à organiser une activité de sensibilisation des habitants du quartier en question. Durant l’intervention, les élèves exposent les causes, les conséquences et les solutions de la pollution de l’air, de l’eau et du sol du quartier.

Partager :
Nouvelles offres, événements, actualités importantes…
Inscrivez-vous à notre Newsletter, et recevez nos nouvelles offres :
Les derniers articles
Ces articles peuvent aussi vous intéresser