Publié le 25/10/2022

La méthode active appartient à la famille des méthodes pédagogiques révolutionnaires de notre époque. Elle prime la participation de l’apprenant sans pour autant mettre le formateur de côté. L’approche rationnelle se détache de la simple transmission de connaissances. Elle se veut une transformation intellectuelle des participants.

 

 

photo stagiaires levant la main

Qu’est-ce que la méthode active ?

 

 

De l’anglais active learning, la méthode pédagogique active place l’apprenant au centre des procédures, mais en quoi consiste-t-elle ?

 

 

discussion client Formagora

Définition de la méthode active

La méthode active embarque un ensemble de procédés pédagogiques qui convergent vers une finalité : permettre à l’apprenant d’être acteur de ses apprentissages. Les procédures s’appuient sur l’apprentissage par l’expérientiel, mais le contexte académique garde son lot d’importances.

L’approche encourage les recherches et l’investigation, des prérequis à la compréhension.

La pédagogie active et la pédagogie traditionnelle

 

La méthode pédagogique active s’oppose à la méthode traditionnelle. Celle-ci part du principe que le formateur demeure l’unique détenteur du savoir. Sa mission se limite à la simple transmission de connaissances.

La méthode active prône l’assimilation par la découverte, l’expérience et l’appropriation.

 

 

 

Elle se résume à l’apprentissage par l’apprenant lui-même. L’adulte devient le médiateur entre l’apprenant et les connaissances. La méthode développe un climat propice à l’apprentissage. Il augmente ainsi les plaisirs d’apprendre.

 

 

Les différents types de méthode active

 

La méthode active comprend :

 

  • L’apprentissage par le projet : transmet l’apprentissage à travers la réalisation d’une production concrète.
  • L’apprentissage par la découverte : exprime une restructuration de la formation permettant à l’apprenant de faire sa propre découverte.
  • L’apprentissage par la résolution de problèmes : attribue au formateur le rôle de facilitateur. Il guide les apprenants vers les procédures de résolution d’un problème spécifique.
  • L’apprentissage par le coopératif : prône l’interdépendance collective et les interactions positives.
  • L’apprentissage par le cas concret : traduit l’analyse d’une situation complexe en partant d’un cas réel.
  • L’apprentissage par l’expérientiel : repose sur les expériences.

 

 

Comment fonctionne la méthode active ?

La méthode active utilise les simulations, les jeux de rôles et les études de cas, mais comment se passe-t-elle ?

 

Comment se déroule la méthode active ?

 

formateur qui se pose des questionsL’assimilation se déroule en quatre étapes. La première fait référence à l’expérience par le biais de participations aux activités en rapport à la formation.

Arrive la deuxième étape : la pédagogie socioconstructiviste. Elle incite à l’apprentissage collaboratif en groupe.

La troisième étape souligne la résolution de problèmes. Elle mobilise les ressources à disposition de l’apprenant : ses capacités intellectuelles ainsi que les ressources numériques et bibliographiques.

La dernière marche exprime l’implication dans un projet. Elle aide à identifier les difficultés des participants à résoudre les problèmes.

 

 

Le rôle du formateur

 

Déterminer la méthodeL’enseignant énonce un problème en relation avec la matière à approfondir. Il encourage les apprenants à explorer chaque théorie et à évaluer les différents points de vue des participants.

Le formateur invite au travail de groupe. Il fait la ronde entre chaque groupe et insuffle des idées aux groupes en difficulté. Il oriente les apprenants vers les meilleures procédures à suivre.

Au terme de la réflexion, le formateur organise un feed-back et compare les résultats.

 

 

 

Les avantages et les inconvénients de la méthode active

 

Voici les avantages et inconvénients de la méthode active (ou intérêts et limites).

La pédagogie active est un pilier de l’apprentissage, car elle développe l’autonomie et la curiosité. L’approche améliore la capacité d’innovation, de résolution des problèmes et de collaborations.

Elle permet un apprentissage durable. Elle soutire l’engagement des participants et rehausse de plaisir d’étudier. Elle améliore leur sens de la communication et de l’argumentation. Elle optimise d’autant plus la pensée critique. Elle consolide la rétention d’informations sur le long terme.

De plus, l’approche garantit la compréhension, car les participants obtiennent de manière instantanée des réponses à leurs questions.

La méthode engendre une perte de temps pour le formateur. Il doit faire un choix de contenus appropriés.

L’approche dépend du contexte. De la disposition des salles de cours dépend la facilité d’interaction entre formateurs et apprenants.

Par ailleurs, la méthode défavorise les formateurs qui souhaitent avoir le contrôle sur le programme pédagogique. De plus, elle donne raison aux apprenants inactifs qui restent en retrait.

Application de la méthode pédagogique active

 

La classe inversée fait partie de la méthode active. Les apprenants prennent la relève et proposent au formateur de monter des contenus visuels ou audiovisuels pour l’acquisition des compétences. La technique responsabilise les apprenants qui évoluent à leur rythme.

La « minute paper » est aussi une forme de pédagogie active. L’apprentissage se caractérise par des micro-activités. Le formateur réalise une courte formation, puis les élèves notent les questions sur un papier. Le formateur prend ensuite du temps à répondre à chaque interrogation. Les questions sans réponse feront l’objet d’un débriefing.

Partager :
Nouvelles offres, événements, actualités importantes…
Inscrivez-vous à notre Newsletter, et recevez nos nouvelles offres :
Les derniers articles
Ces articles peuvent aussi vous intéresser