Co-développement

une méthode alternative à la formation classique et au coaching collectif et individuel

Le co-développement est une méthode d’origine québécoise développée par Adrien Payette et Claude Champagne. Ils donnent la définition suivante : « un groupe de co-développement est un groupe de personnes qui veulent améliorer leur pratique professionnelle, quelle qu’elle soit, et qui s’entraident dans ce sens, car elles croient pouvoir apprendre les unes des autres ».

L’objectif est d’apprendre au contact des autres, développer son identité professionnelle et améliorer sa pratique. Elle peut être améliorée par l’expérience, l’échange, l’action et l’expérimentation. Mais prend en compte la dynamique de groupe basée sur l’intelligence collective et le principe de « l’action learning ». Elle permet de répondre aux enjeux suivants :

 

  • Prendre du recul entre pairs sur des situations professionnelles vécues ;
  • Identifier de nouveaux leviers et trouver collectivement des solutions innovantes dans un cadre sécurisé et bienveillant ;
  • Mieux appréhender les problématiques complexes ;
  • Expérimenter de nouvelles postures d’écoute et de questionnement qui facilitent  le développement de l’intelligence collective ;
  • Faciliter la transversalité, une meilleure connaissance entre les membres du réseau, l’intégration des nouveaux arrivants, l’entraide, les capacités à apprendre les uns des autres ;
  • Renforcer les coopérations au sein et hors entreprise.

Le co-développement pour qui ?

Les particuliers

Pour des groupes de particuliers sans le cadre d’ateliers suivant une logique de domaines métiers, de fonctions, de profils, de passions, de problématiques, etc. communes.

Les professionnels

Pour les professionnels d'entreprises, services publics ou associatifs dans un cadre intra-entreprise ou inter-entreprises.

Les séances de co-développement en entreprise peuvent être prises en charge par le plan de formation.

Qu'est-ce qu'un groupe de co-développement ?

Un groupe de co-développement est constitué de 5 à 8 personnes et se réunit dans la durée (6 à 8 mois). Ce groupe se reforme une fois par mois, pour des séances de 3h environ, autour de partages d’expériences et de pratiques. Les séances sont animées par un facilitateur selon une méthode cadrée en 7 étapes. Elle permet la résolution collective de problématiques vécues par les participants, et offre également une approche d’apprentissage de chaque membre du groupe.

 

Quels sont les principes du fonctionnement du co-développement ?

 

Lors de chaque séance, chaque participant propose une situation vécue, d’actualité et l’impliquant personnellement. Ce peut être un Problème, une Préoccupation ou un Projet (3P). Le groupe choisit la situation d'un des membres, qui devient le sujet. Le participant dont le sujet a été choisi devient le Client de la séance.


Quel est le protocole de chaque séance de co-développement ?
  1. Choix du sujet : chaque membre propose une situation pour la séance. L’animateur, avec l’éclairage du groupe, choisit le sujet du jour parmi les contributions des membres ;
  2. Exposé du sujet : le Client expose le sujet, les Consultants écoutent ;
  3. Clarification : les Consultants questionnent le Client pour clarifier la problématique ;
  4. Contrat : la question posée au groupe fait l’objet d’un contrat entre le Client et les Consultants ;
  5. Consultation : les Consultants réagissent partagent leurs impressions, commentaires, questions ou expériences similaires. Le Client ne répond pas, il écoute, peut faire repréciser, et prend des notes ;
  6. Synthèse et plan d’action : le Client dégage une synthèse et conçoit un plan d’action ;
  7. Régulation (évaluation des apprentissages): le Client et les Consultants réfléchissent à la manière dont s’est déroulée la séance, décrivent leurs apprentissages, et en prennent note.

Les règles essentielles du fonctionnement du co-développement

  • L’autonomie du client : le client est le seul à pouvoir décider de son plan d’actions ;
  • Le cadre de bon fonctionnement du groupe doit respecter les critères de bienveillance, de parler vrai et de confidentialité.

Quel est le profil d’un animateur/facilitateur ?

Les animateurs/facilitateurs  sont formés et certifiés selon la méthode de co-développement versus  la méthode Champagne et Payette. Ils sont issus de milieux professionnels variés afin de pouvoir s’adapter et s’intégrer au sein de l’entreprise.

 

Qu’est-ce qu’un groupe de co-développement intra-entreprise ?

La création et réalisation de un ou plusieurs groupes de co-développement au sein d’une entreprise permet de développer l'efficacité professionnelle. Mais aussi celle de manager des équipes et comités de direction avec les mêmes perspectives :  

  • De favoriser la collaboration et la transversalité entre les équipes ;
  • De créer une culture de coopération et d'ouverture ;
  • De développer l'autonomie des collaborateurs dans leur périmètre de responsabilité ;
  • D’accompagner un changement de culture, de structure et d'organisation ;
  • De prévenir et agir sur les risques psychosociaux, réduire la pression ;
  • De développer le sens et les initiatives innovantes.

 

Le co-développement intra-entreprise peut être organisé sous 2 formes :

  • La forme « classique » : chaque participant apporte son sujet professionnel, quel qu’il soit ;
  • La forme « thématique » : un thème est défini à l’avance, en lien avec le plan stratégique de l’entreprise.

 

 

Qu’est-ce qu’un groupe de co-développement inter-entreprises ?

Dans un cadre inter-entreprises, comme pour les groupes de particuliers ou associatifs, les groupes se répartissent par typologie de métiers ou fonctions de domaines professionnels identiques ou différents (par exemple DRH, cadres managers, directeurs commerciaux, directeurs opérations, chefs de service de services publics, etc.). Les membres des groupes sont issus d’entreprises différentes, mais partagent les mêmes problèmes, préoccupations ou types de projets. Ces professionnels s’engagent au minimum sur 6 séances de 3H (une séance par mois).

Ces séances leur permettent à la fois de découvrir de nouvelles pratiques, d’échanger en dehors de l’entreprise, et de développer un réseau de pairs.